La géométrie Page en construction

PAGE EN CONSTRUCTION Complément de la rubrique géométrie sacrée

L'ensemble de la construction du tympan répond à des lois géométriques bien structurées. Chaque scène peut s'analyser au travers des lignes (droites, parallèles, brisées, diagonales, courbes...), des angles, des figures (cercles, ellipses, rectangles, carrés, vesica piscis...), des rapports de distance ou de surface, des symétries, des mouvements et des ondulations. Il semblerait qu'à travers cette mobilisation systématique des nombres, formules et figures, le tympan soit particulièrement riche et novateur au sein de l'art roman.
Il traduit une nouvelle représentation de l'Histoire, des événements, de la présence divine, de la place de l'Homme et du rôle de l'Eglise qui annonce les procédés de l'époque gothique.
Un travail de recherche se met en place avec Yvo Jacquier, artiste peintre et mathématicien, spécialiste de la géométrie sacrée.
(Voir son étude sur le tympan de Conques)

 

PAGE EN CONSTRUCTION Page en construction

Page précédente